fbpx

N’oublie Jamais, l’application anti-échec scolaire

Alors que 58,9% des étudiants en première année de licence ne passent pas en deuxième année [1], les lycéens qui arrivent en études supérieures, que ce soit en faculté ou en grande école, constatent la très grande difficulté à se mettre dans les révisions…

Il faut réussir à mémoriser, à maîtriser et à mettre en oeuvre toutes les informations vues en cours… ce qui est loin d’être facile ! Face à l’important volume de données à assimiler, nombreux sont ceux qui se sentent désemparés ou qui finissent par se décourager.

Or, cet échec n’est pas une fatalité. La méthodologie et les bonnes pratiques sont la clef pour réussir ! En effet, l’organisation des révisions a un impact considérable sur les performances d’apprentissage des étudiants.

C’est pour permettre aux millions de lycéens qui arrivent en études supérieures chaque année de réussir que Fernanda et Pierre GUILHEM ont créé l’application N’oublie Jamais, qui sera lancée en septembre 2019.

Basée sur les travaux d’Émilie Gerbier, Docteur en Sciences Cognitives et maître de conférence à l’Université Côte d’Azur [2], l’application N’oublie Jamais permet aux étudiants d’organiser leurs révisions, d’optimiser leurs résultats scolaires, les chances de réussite aux examens, et surtout, d’emmagasiner un maximum de connaissances pour devenir un bon professionnel.

Et si apprendre devenait enfin accessible à tous les élèves ?

Selon le Ministère de l’Éducation Nationale, 55% des jeunes n’obtiennent aucun diplôme de l’enseignement supérieur (c.à.d. supérieur au niveau baccalauréat) à l’issue de leur formation initiale [1]. Ce taux d’échec pourrait être perçu comme une fatalité. Il n’en est rien.

La communauté scientifique travaillant sur le cerveau a découvert que les principes à mettre en œuvre pour un apprentissage efficace sont contre-intuitifs. « Les étudiants ignorent ces phénomènes et étudient avec des méthodes inefficaces […] et nous ne pouvons pas nous appuyer sur nos intuitions pour optimiser l’école » affirme Stanislas Dehaene dans son cours au Collège de France intitulé « Fondements cognitifs des apprentissages scolaires » [3]. Sa nomination par Michel Blanquer à la tête du Comité Scientifique de l’Éducation Nationale amorce une prise de conscience dans notre système éducatif (primaire, collège, lycée) (source : Le Monde)[4].

Néanmoins, dans leurs études supérieures, les étudiants sont actuellement livrés à eux-mêmes. Par conséquent, ils compensent leur inefficacité en travaillant plus longtemps pour des résultats médiocres (31 heures de travail personnel par semaine en moyenne pour les études de santé selon l’Observatoire de la Vie Étudiante)[5].

Ainsi, en licence, 31% des étudiants abandonnent leur cursus dès la première année, et 60% ne sont toujours pas diplômés au bout de 4 ans (source : Repères Et Références Statistiques 2018)[6].

Allons-nous cette année encore laisser 75 000 étudiants sortir des études supérieures sans diplôme ? [7]

L’application N’oublie Jamais a été pensée comme la solution pour les milliers d’élèves ayant soif d’apprendre et se retrouvant malgré tout en difficulté.

Le concept est simple : il s’agit d’utiliser le meilleur des Sciences Cognitives pour réussir à apprendre vite et bien.

Les créateurs de l’application soulignent :

Ces stratégies peuvent être utilisées du collège au Master, et même après… Avec, à la clé, des résultats exceptionnels : l’application mobile N’oublie Jamais introduit des méthodes permettant de mémoriser et d’assimiler deux à trois fois plus de contenus en un même temps de travail [8][9].

Voici ce qu’en pense Emilie Gerbier, Docteur en sciences cognitives et Spécialiste de l’apprentissage [2], dont les travaux ont inspiré N’oublie Jamais :

https://youtu.be/rjNhdpaj2us

N’oublie Jamais : l’application qui booste l’apprentissage

Lancée en septembre 2019, l’application mobile N’oublie Jamais permet de :

  • maîtriser son temps en organisant et en planifiant efficacement son travail ;
  • gérer les imprévus, car il y a souvent des événements qui perturbent le quotidien ;
  • équilibrer son temps de travail en accordant le bon programme de révision à chaque cours ;
  • comprendre ses cours en appréhendant tous les sujets et en étant capable de se sortir d’éventuelles impasses ;
  • réussir ses examens en arrivant aux épreuves sûr de soi puisque le contenu du cours est maîtrisé ;
  • enrichir ses connaissances pour avoir plus de valeur sur le marché de l’emploi.

Pierre Guilhem, à l’initiative du projet, précise :

La connaissance n’a jamais été aussi disponible ! Tout ce que nous avons besoin d’apprendre est à notre portée via les établissements scolaires et universitaires, les sites internet, les encyclopédies… N’oublie Jamais constitue le chaînon manquant : la capacité d’intégrer durablement les apprentissages.

Comment ça marche ?

N’oublie Jamais est particulièrement simple à utiliser puisqu’il suffit :

  1. D’installer l’application sur son smartphone
  2. D’apprendre ses cours avec un plan de révision optimisé et une stratégie méthodologique délivrés par l’application
  3. De décrocher son année !

L’essai de l’application est gratuit et les tarifs des abonnements sont spécialement étudiés pour être à la portée de tous les budgets. L’équipe a tenu à conserver le tarif de l’application à moins de 0,35 € par jour (le prix d’une dosette de café). Ainsi l’abonnement illimité (Premium) ne coûte que 79,99 € par an ou 9,99 € par mois pour ceux qui ne souhaitent pas s’engager. Grâce à son système de parrainage, ceux qui diffuseront l’application pourront même l’utiliser gratuitement. [10]

Par ailleurs certains établissements ont décidé d’offrir l’abonnement à leurs étudiants.

Les étudiants de PACES de Paris 13 ont déjà testé N’oublie Jamais en version bêta test. Ils ont constaté une nette différence concernant la qualité de leurs révisions :

Houmane : “J’utilise cette application parce qu’elle est basée sur une méthode super intéressante et qu’elle permet d’économiser un temps incroyable.”

Fatima : “Grâce à elle, je faisais en sorte de ne prendre aucun retard pour la semaine qui venait. Cette, j’ai été classée 47ème. J’encourage ceux qui ont du mal à faire un planning à utiliser N’oublie Jamais.”

Adam : “Je l’ai adoptée pour son efficacité mais également pour sa prise en main ultra simple : j’ai juste à rentrer mon cours et mon planning se fait tout seul, ce qui est un gain de temps considérable. Et le temps en PACES, c’est des places au classement… je suis arrivé dans le TOP 10.”

N’oublie Jamais, un outil innovant 100% français

Polyvalente, simple et efficace, l’application N’oublie Jamais fait figure d’outsider dans la révolution numérique des apprentissages, amorcée par la Chine et les États-Unis.

Comprenant les enjeux de l’éducation et les avancées accessibles grâce au numérique, ces deux superpuissances investissent massivement dans ce type de technologies. D’après le fond d’investissement Navitas Ventures, on compte désormais plus de 4 000 EdTechs (entreprise des Technologies de l’Éducation) en Chine, 2 000 aux États-Unis mais seulement 500 en France [11].

Avec N’oublie Jamais qui se fonde sur les sciences cognitives, nous participons au développement de l’expertise française dans ce secteur clé. Une croissance rapide permettra à N’oublie Jamais de se diffuser dans toute la francophonie, du collège au master.

Grâce à son portail pédagogique, qui peut s’intégrer dans l’environnement numérique de travail Moodle, les établissements scolaires et universitaires ont tout à gagner à participer à cette initiative pédagogique remarquable. Les bénéfices sont nombreux : le travail personnel se répartit équitablement tout au long de l’année, les points bloquants et les difficultés sont faciles à identifier, les besoins des individus et des groupes d’étudiants sont instantanément visualisés, les performances sont optimisées, et les avancées des neurosciences s’intègrent au processus de formation.

A propos de Fernanda et Pierre GUILHEM, les fondateurs de N’oublie Jamais

Le projet N’oublie Jamais est né sur les bancs de la Faculté de Médecine de Tours, quand Fernanda et Pierre Guilhem se sont tournés vers les métiers de la santé.

Ayant découvert que l’organisation rationnelle du temps de travail permet d’en augmenter le rendement, ils ont réalisé dès 2013 une première application pour calculer leur emploi du temps.

Depuis, Fernanda est devenue Ingénieure dans les Technologies de l’Information pour la Santé et Pierre, Kinésithérapeute en rééducation neurologique, ce qui leur a permis de développer les compétences scientifiques et technologiques nécessaires à l’aboutissement du projet.

L’assise scientifique de N’oublie Jamais se trouve renforcée en 2018 par la rencontre avec Emilie Gerbier, Docteur en sciences cognitives et Spécialiste de l’apprentissage [2], qui partage ses travaux de recherche et se porte caution scientifique du projet.

Comme Pierre a poursuivi ses études de kinésithérapie à l’école de Grenoble, il applique la rigueur scientifique qui a fait la réputation de cet établissement à ce nouveau projet. Il parcourt des milliers d’articles scientifiques pour rechercher les différentes méthodologies d’apprentissage et récolter des preuves concrètes de leur efficacité.

Fernanda et Pierre confient :

“En lançant une application permettant de mieux apprendre, nous souhaitons contribuer à l’avènement d’une génération mieux formée, plus compétente et à même de relever les nombreux défis auxquels l’humanité est aujourd’hui confrontée.”

Pour démontrer l’efficacité de N’oublie Jamais, Pierre vient d’ailleurs de se lancer un nouveau défi : valider en 1 an l’équivalent de cinq années universitaires (L1 et L2 de Psychologie, L3 de Sciences de l’Éducation et Diplôme de Dirigeant d’Entreprise de Niveau RNCP I, équivalent master).

Pour en savoir plus

 

[1] Repères Et Références Statistiques 2018, https://cache.media.education.gouv.fr/file/RERS_2018/23/1/depp-2018-RERS-chap-08_1018231.pdf, p.244 et p. 248

[2] https://www.theses.fr/2011LYO20029, https://bcl.cnrs.fr/rubrique326

[3] http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/course-2015-02-17-09h30.htm, 1H07’

[4] https://www.lemonde.fr/education/article/2018/01/09/un-conseil-scientifique-pluridisciplinaire-pour-l-ecole_5239234_1473685.html

[5] http://www.ove-national.education.fr/wp-content/uploads/2019/01/OVE_Infos_34_Panorama_2016.pdf, p. 4

[6] Repères Et Références Statistiques 2018, https://cache.media.education.gouv.fr/file/RERS_2018/23/1/depp-2018-RERS-chap-08_1018231.pdf, p. 244

[7] https://www.strategie.gouv.fr/publications/20172027-transition-lycee-enseignement-superieur-actions-critiques

[8] The Critical Importance of Retrieval for Learning , Jeffrey D. Karpicke and Henry L. Roediger III Science 319, 966 (2008)

[9] Dunlosky, J., Rawson, K. A., Marsh, E. J., Nathan, M. J., & Willingham, D. T. (2013). Improving Students’ Learning With Effective Learning Techniques: Promising Directions From Cognitive and Educational Psychology. Psychological Science in the Public Interest, 14(1), 4–58. https://doi.org/10.1177/1529100612453266

[10] N’oublie Jamais offre 20 crédits à chaque nouvel inscrit. Un crédit permet d’apprendre durablement un cours. Chaque parrainage rapporte 10 crédits.

[11] https://www.navitasventures.com/insights/landscape/

Facebook : https://www.facebook.com/ProfesseurNJ/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/noublie-jamais/

Contact Presse

Pierre Guilhem

E-mail : [email protected]

Tel : 06 07 19 74 84